Bouteille Vin du Rhin : l’autre flûte enchantée !

Dans l’antiquité, le vin était conservé dans des amphores qui pouvaient proposer indifféremment plusieurs types de formes et différentes contenances. On attribue aux Romains la paternité de la technique du verre soufflé qui permettra de fabriquer les premiers contenants en verre destinés à la dégustation de vins. Mais les premières bouteilles feront leur apparition bien plus tard.

L’apport des Anglais

Ce n’est cependant qu’au XVIIIème siècle que la bouteille en verre se démocratise. Ce sont les Anglais qui relèvent les remarquables propriétés du verre pour la conservation du vin. En effet, le verre garantit la stabilité du vin dans le temps et assure un meilleur vieillissement que les autres matériaux utilisés jusqu’alors. Par ailleurs, les marchands anglais ont également vu dans la bouteille en verre l’opportunité de commercialiser leurs vins plus facilement. Ce sont d’ailleurs également eux qui ont introduit le standard des 75 cl en raison de la conversion aisée du nombre de bouteilles pour une barrique (225 l – soit 300 bouteilles) ou pour un gallon (4,54 l – soit 6 bouteilles).

La flûte d’Alsace – une bouteille caractéristique

Depuis 1955, l’Alsace se distingue des autres vins français par la forme particulière de sa bouteille. C’est en effet suite au décret n°55-673 du 20 mai 1955 que les vins d’A.O.C. Alsace doivent être embouteillés dans des contenants de type Vin du Rhin. Un décret du 19 mars 1963 vient préciser les contenances autorisées pour ce type de bouteille et une loi datant du 5 juillet 1972 impose ensuite que les vins d’appellation Alsace soient obligatoirement embouteillées en Alsace.

D’autres A.O.C. ont également leurs bouteilles caractéristiques. Parmi les plus emblématiques on retrouve par exemple le clavelin pour les vins du Jura, le frontignan pour les vins de Bordeaux, la ligérienne pour les vins du Val de Loire, etc.  La bouteille alsacienne est plus fine et plus élancée que ses consoeurs. C’est la raison pour laquelle on l’appelle Flûte d’Alsace. Sans aucun chauvinisme, je crois que nous pouvons dire que l’élégance de sa silhouette la pré-destine à accueillir les plus grands vins ! 🙂

Petit extrait de la Flûte enchantée de Mozart :

Crédits photos : Domaine Brand & Fils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *